© 2016 by Arte Boreal

  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Facebook Clean

Jim Doxas

  • Twitter - White Circle
  • Grey Facebook Icon

Jim Doxas


Un des batteurs les plus en vue de la scène jazz canadienne — il fait notamment partie du Oliver Jones Trio depuis près de dix ans —, Jim Doxas s’est forgé une réputation d’improvisateur hors pair. Se plaisant à pousser le jazz hors des sentiers battus, Jim Doxas joue autant au Canada qu’à l’étranger. Il se distingue par sa démarche d’improvisation en jazz et défend l’idée que les percussions peuvent apporter une dimension tant rythmique que lyrique.

 

En 2015, Jim Doxas a fait paraître Blind Leap, son premier album à titre de leader. Célébré par la critique (La Presse, Ottawa Citizen, VOIR), Jim présentera Blind Leap en spectacle au Québec et au Canada à l’été et à l’automne 2016.

 

Jim fait également partie du projet Riverside. Cette collaboration avec Dave Douglas, Chet Doxas et Steve Swallow a été saluée par la critique (l’album a reçu quatre étoiles dans le DownBeat Magazine). Enseignant aux universités McGill et Concordia, Jim est aussi très productif et occupé en studio en tant que musicien et ingénieur de son. Jim Doxas a collaboré à de nombreux projets mis en nomination à  l’ADISQ, aux JUNO, aux Grammy et aux Academy Awards.

 

 BLIND LEAP
 

 C’est à Montréal que Jim Doxas a conçu Blind Leap. Son premier opus a été enregistré avec ses complices musicaux de longue date : Paul Shrofel au piano et Morgan Moore à la contrebasse forment, avec lui, le Jim Doxas Trio. Blind Leap, c’est aussi Doxas et les membres de son groupe qui plongent dans le vide, avec une proposition musicale achevée, née de l’instant présent et inspirée par une confiance réciproque. Les membres du trio sont en constante réaction par rapport à leurs instincts et sans cesse à la découverte de thèmes, de textures et de formes. En tant que groupe, ils adoptent une dynamique musicale hautement interactive et empreinte de risques. Blind Leap a été lancé officiellement sur le marché national et international à l’hiver 2015, sous l’étiquette canadienne Addo Records.